↑ Retour à Observatoires

Observatoire des subventions

Ce nouvel observatoire s’enrichira, tranquillement, de nos observations contrastées, au fil de nos expériences et rencontres. Commençons par quelques idées générales :

 

Aides publiques : pour faire quoi ?

L’élevage a besoin de signaux clairs et d’aides incitatives pour s’engager dans une rupture avec les pratiques majoritaires, et pour mettre en œuvre la transition…

cages Wendt3 500

Poules petit groupe Fotolia

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez ici quelques aléas et enjeux généraux, ou passez tout de suite à :

 

L’étrange subvention à la surproduction porcine

Rigal marche est beteLa surproduction industrielle de porcs de caillebotis est aidée depuis des années. Récemment, la Commission européenne a encore décidé de faire participer les contribuables – dont l’avis n’est pas demandé – à l’énième financement du stockage privé de viande de porc de l’Union européenne, « afin d’alléger la pression sur le marché ».  Etrange, non ? Le contribuable n’est pas responsable de la surproduction ; il est même, ici et là, fermement opposé à l’accroissement de la production locale de milliers de porcs ; pourtant, il lui est demandé de payer pour – peut-être – remonter quelque peu le prix de la viande surabondante !    lire l’article de Sébastien Rigal

 

Développement rural au Land de Baden-Württemberg :  Mesures agri-environnementales, climatiques  et de bien-être animal

BadWurttemberg

Le Baden-Württemberg s’engage, comme d’autres Länder allemands dans les aides pour le bien-être des animaux d’élevage, qui sont prévues dans le règlement du développement rural (Règlement n° 1305/2013 article 33). L’Allemagne n’est pas exemplaire en matière d’élevage, loin s’en faut. Mais ces aides au titre de l’Article 33 donnent de précieux signaux aux éleveurs, et leur facilitent la transition vers des méthodes plus respectueuses. En même temps, une labellisation des produits se met en place.  lire la traduction des éléments essentiels de ce programme